spacer

 

Exposition François Calvat et Michael Burges à la foire Art.Fair de Cologne

Du 23/09/15 au 27/09/15

François Calvat

 

François Calvat est un peintre minimaliste franç ais. Il est né à Nice en 1926. Ayant toujours v écu à la campagne, il est le témoin d'une vie paysanne, bien loin des pr éoccupations artistiques des grandes métropoles.

Il a commencé sa carrière artistique à 17 ans et a depuis développé une oeuvre complè te. A la fin des années 50, François Calvat se sent limit é dans ses recherches sur la lumière par la seule utilisation de la peinture. C'est pour lui le d ébut dune technique d assemblage d'objets. C'est à ce moment qu'il va d é velopper un lien entre mati è re et lumière. Pour Fran ç ois Calvat, la couleur na î t de l'altération des mat é riaux soumis aux intemp é ries. C'est pour cela qu'il utilise des maté riaux ayant d éj à eu une vie tels que le vieux bois qu il brûle , le zinc de toit, ou la t ôle rouill é e qu il confronte à des feuilles d e plomb. Toute une partie de son œ uvre parle aussi du geste de l homme ré alisant ses fagot s. Dans la simplicit é des formes de ses assemblages, il cherche à mettre en é vidence les lignes de force, de tension et le contraste entre ombre et lumi è re.

Pour François Calvat, les années 2000 se caract érisent par l'utilisation des process industriels pour traiter les matériaux utilisé s (comme lacier émaillé ou thermolaqu é) et une épuration toujours plus importante de se s œuvres. Aujourdhui Fran ç ois Calvat travaille essentiellement avec quelques matériaux : l acier, le zinc et le bois.

À 88 ans, sa démarche saluée par le monde de l art se classe dans la famille artistique des Jannis Kounellis, Richard Serra, David Nash, Pierre Soulages et quelques autres et s ’épanouit avec sa personnalité et maturit é.

 

 

 

Michael Burges est un artiste allemand. Depuis 1990, il est fasciné par les phé nomènes optiques et physiques telles que la radiation, les réflexions lumineuses, les forces de gravitation ou encore par les structures acoustiques et rythmiques comme l'interf érence et le mouvement des vagues, notions toutes confondues qui déterminent la complexit é de son style pictural.

A la foire de Cologne 2015, il présentera les œuvres de sa série dernière Self-Emergent Paintings/Reverse Glass, une technique unique de peinture montrant l envers de la peinture avec feuille d'or 23,75 carats. Cette peinture sur verre de derrière m è ne à une extraordinaire présence de la couleur et de l'impact, et une pr é cision esth étique surprenante.

Ses œuvres ne suggèrent pas de sens narratif, elles agissent par leurs qualit és de lumière et de réflexion, des jeux de couleurs fortuits et le processus "alchimique" de diffusion et oxidation. Dans ce sens, ils sont une analyse picturale et la simulation de ph é nomènes, et en même temps une exploration de nos perceptions interpr é tatives. Le plexiglas est utilisé à la fois comme une division et un portail d'intensit é .

Dans la mesure où ils sont plutôt comme des objets picturaux, sans narration, mais avec une énorme présence de la lumière et du rythme. Ils évoquent un sentiment de " Visual Sound ", - the Sound of Painting".

Les œuvres de Michael Burges sont exposées dans le monde entier dans des galeries, musé es, foires et font partie de nombreuses collections publiques et privés.