spacer

Noir et Couleur

Philippe Angot - Daniel Lacomme

17 mai - 28 juin 2011

plaquette

 

Le langage abstrait de Daniel Lacomme naît au moyen de la couleur. Celui de Philippe Angot est exclusivement tourné vers les qualités du noir. Le noir et la couleur: deux façons de peindre, encore et toujours.

Daniel Lacomme : la couleur

« L’oeuvre de Daniel Lacomme se caractérise par la recherche perpétuelle de formes nouvelles, pures de toute référence à la figure, au paysage ou à une réalité même suggérée, et qui aient la richesse et la complexité des formes naturelles. L’artiste cherche à rendre vivant ses dessins par la peinture, il met alors en oeuvre les moyens de la construction, de la composition, de l’équilibre et du rythme plastique du tableau » « Ce langage abstrait permet alors une multiplicité de lecture, cependant il n’existe qu’un seul et authentique rapport d’équilibre entre toutes les lectures possibles : une peinture qui veut se former dans l’exigence sensible et dans l’imagination, exige de celui qui veut la voir, sensibilité et imagination ». (Extraits)

Philippe Angot : le noir

D'un noir mat, profond, dense, d'une texture consistante, palpable, des formes se détachent du fond/papier sous l'effet du contraste entre le noir/matière et le blanc/support, en même temps qu'elles font corps avec le noir, lui aussi, dense, lourd. Des formes qui ont la présence physique d'une sculpture tant elles sont tangibles, réelles. Philippe Angot donne corps à ses formes à l'aide d'une pâte noire/glaise épaisse qu'il prépare lui-même et qu'il étale avec ses mains en couches épaisses avant de les travailler à même le papier. Par des mouvements répétés de la main, les reliefs émergent de la matière, créant des sillons et des surépaisseurs qui accrochent la lumière et jettent des ombres selon la source de lumière et l'angle de vue du spectateur. La sensation de tactilité qui découle du traitement de la surface est accentué par le noir mat, choisit par l'artiste parce qu'il a qualité à faire ressentir la pesanteur, la masse, parce qu'il absorbe la lumière. La tentative dit-il, c'est le trou noir, là où tout est absorbé, où la densité est maximale, l'espace distendu, modifié. L'intensité du noir capte toute l'attention du spectateur qui est pris à témoin dans un rapport de tensions qui s'engage entre la forme et l'espace. La présence de ces masses noires dans l'espace donnent à vivre la réalité d'un équilibre stable mais toujours proche de la rupture, comme une métaphore de ce que nous sommes: forts et vulnérables. (Stéphanie Dobbs, mai 2011).

 

  • Noir et Couleur 17 mai - 28 juin 2011
  • Description: Philippe Angot - tech. mixte sur arche pur coton 640gr
  • Noir et Couleur 17 mai - 28 juin 2011
  • Description: Philippe Angot
  • Noir et Couleur 17 mai - 28 juin 2011
  • Description: Philippe Angot - Bronze n°30, sculpture en bronze
  • Noir et Couleur 17 mai - 28 juin 2011
  • Description: Daniel Lacomme
  • Noir et Couleur 17 mai - 28 juin 2011
  • Description: Daniel Lacomme - n°134, peinture sur papier marouflé sur toile
  • Noir et Couleur 17 mai - 28 juin 2011
  • Description: Daniel Lacomme - n 739, peinture sur papier marouflé sur toile
  • Noir et Couleur 17 mai - 28 juin 2011
  • Description: Daniel Lacomme -n°698, peinture sur papier marouflé sur toile
  • Noir et Couleur 17 mai - 28 juin 2011
  • Description: Philippe Angot - Vue d'exposition
  • Noir et Couleur 17 mai - 28 juin 2011
  • Description: Daniel Lacomme - Vue d'exposition